Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1911289
NEUVIEIWIE 
SIECLE. 
 
Mais ce que le siecle, dans son ensenlble, malgre ses profonds 
bouleverselnents, a ä peine effleure, ce sont les habitudes religieuses 
de 1a femme, (fest son e-sprit (Palmegation, S011 besoin de devoue- 
ment. Acconnnodante 51 Paris oü les helles dames tiennent surtout ä 
suivre 1e predieateur en renom, 1a devotion en province conserve 
son earaetere primitif; dans plus d'une vi11e, dans plus d'un village, 
bourgeoises et paysannes se pressent aux portes des eonfessionnaux 
comme si nous vivions eneore a ces epoques de foi profonde ou le 
niystieisnle etreig-nait des populations entieres. Plus nous avaneons, 
p1us eette iniluence parait v0u10ir grandir; accentuant, feminisailt 
1'esprit de Tlägdise. 
Connne le pretre, 1a re1igieuse a peilt-etre perdu quelque chose 
de ee vernis aristoeratique et Inondain que 1ui avait donne 1e dix- 
huitienie siecle, mais par1'enseignen1ent, par 1a charite, e11e garde 
sur 1es destinees de 1a Franee une influence considerable. Qu'e11e 
vienne des villes ou des campagnes, qu'elle soit 1a resu1tante de 
vocations subites, (Pexistenees larisees, ou qu'elle laerpetue par tra- 
dition eette seleetion des populations provineiales, prenant aux 
eharnps leur seve bienfaisante, e11e est encore entouree de toute 
son aureole, de toute 1a coneeption. ideale du passe. Cherchant a 
laiciser 1a eharite, 1e sieele voudra avoir des iniirmieres (ziviles; 
cette ereatiion de soeurs laiques, si 1'011 peut sexprimer ainsi, n'a 
modiiie en rien ni 1a Situation ni Pinfluence de 1a religieuse. Non 
seulement 1a elassique a soeur de eharite n reste ee qu'elle etait. 
anterieurement, mais i1 semble, a voir combien souvent e11e ap- 
parait au ehevet des n1a1ades de confession differente, qu'elle soit 
devenue 1a personnilieation vivante du devouement, figure essen- 
tie11en1ent populaire, toujours iutacte sous 1a cornette, egalenlent 
respeetee par toutes les opinions religieuses. 
Apres avoir ainsi decril; 1a feninie dans ses classes, dans ses idees, 
dans ses {igures prineipa1es, i1 ne sera peut-etre pas sans interet de faire 
revivre, en ses grandes lignes, 1a beaute feminine, si toutefois pareille 
chose aussi fragile, aussi ondoyante, se peut delinir. Un fait est 
acquis aujourd'hui, contre 1eque1 on se füt violemment eleve au-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.