Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1911098
LES 
FEMMES 
ROLE. 
placards, sont 1a pour rappeler aux generatiolls futureS les excla- 
mations dont retentit alors 1a capitale, les rondes folles executees 
devant les 'l'uileries, les mouchoirs blancs agites aux fenetres, les 
robes fleurdelysees sortant comme par enchantement des fonds des 
couturieres, les drapeaux lalancs improvises couvrant subitement 
Paris. A voir tout ce blaue, ces voiles et ces draperies, on eüt dit, 
EIHiPIIIB le [Vain Jauzw, une immense procession de comlnuniantes. 
Chose singuliere, 1a Restauration fut le gouvernelnent de predilee" 
tion des femmes, et, cependant, c'est Charles X qui essaiera (Penlever 
aux filles les garanties que le Code Napoleon leur avait aecordees par 
Pegalite des partages; et, cependant, c'est vers 11817, que le vieomte 
de Bonald, dans son livre Du divorce et de la s0cic'te' doznestique, 
ecrivait : a L'homme et 1a femme ne sont pas egaux, et ne pourront 
jamais le devenir.  
Mais peu leur importait : les idees napoleoniennes etaient venues trop 
töt; ce n'est point cela que cherchait alors la fernme. La läestauration 
lui rendait ce qu'elle Youlait : une certaine antorite publique lui per- 
mettant de prendre part, si ce n'est aux destinees, du moins ä Padmi- 
nistratioxl du pays. a Sous Napoleon n, dit llauteur des Jlfmzers admi- 
nistratives qui me servira, ici encore, de guide, a 1a fennne d'un mi- 
nistre lfavait point d'avis; maintenant elle est puissance et doit Tetrcw. 
Cet empire qu'elle a sur le coeur d'un nmri dans toutes les choses 
d'affection et- de Sentiment, pourquoi ne Pexercerait-elle pas sur les 
portefeuilles? Ne peut-elle donner un bon conseil, indiquer un heureux 
choix? n 
Donc la femme est redevenue, comme au siräcle dernier, partie agis- 
sante et active dans les affaires publiques; son action part du salon, 
du boudoir, de la chambre ä coucher, mais contrairenlent 51 ses aieules, 
alle n'est pointlägwäre 11i frivole : son esprit serieux, son goüt säväre, 
Sa piätö se voient dans tous les faits du jour, au thäätre oü 1a censure 
sera impitoyable pour les productions äquivoques, ä TACäIdämiQ Oü 
entrent Farchevöque de Paris et M. Soumet. 
Ainsi prend naissance tout un personnel fäminin dont M. Ym- 
bert shmusera spirituellement : a I1 n'est pas tämäraire (Pavancer, n
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.