Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1910630
CLASSES, 
MOEURS, 
INFLUENCES, 
THEORIES 
SOCIALES. 
 
bout de peu de temps, comme leur ayant appartenu de 
tiquitä. Pareilles prises de possession skätaient, il est vrai, 
sentäes sous Louis XVIII et sous Charles X, 
toute au- 
däjä prä- 
et alors, plus d'un de ces a fraichement deco-  
res n dut, par arret de justice, retirer de ses     
carrosses les armoiries qlfil säätait indüment LÄ "  .v P  
            1 
attrlbue, tandls que, sous Louls-Phlllppe les  -  
juges cesserent de seriger en aeropage nobi-    
liaire. Gräce aux lacunes du Code penal, les K 
titres eommencerent ä devenir (Tun emploi {X   
aussi commun que le seront, ä d'autres epo-  
ques, les decorations et autres marques exte-    
rieures.  
Il fallait arreter cet envahissement, ce fut  
Toeuvre du second Empire qui chercha ä rendre  
ä Taristocratie son ancien eclat tout e11 ac-  
c  j  
cordant une grande place au mente personnel, Ki 
afm de eombattre ainsi 1a toute-puissaluze de  
1'012 Une simple modification au Code penal WSJL _Ordreduu.s_ 
permit, des 1859, de sevir contre ceux qui ("um Ca"'1a'a1et') 
sättribuaient des titres, sans pouvoir justifier du droit de les porter. 
Le second Empire fit plus : voulant COIIÜIIUCF Poeuvre de Napo- 
leon l", il crea des duches; malheureusement, ceux-ci ne menerent 
pas grand bruit, et surväcllrellt ä peine ä 1a tourmente de 1870. 
Alaräs bien des projets, apräs avoir montrö des velläitäs de sup- 
primer toutes marques nobiliaires, apräs avoir ämis Pidäe d'imp0ser 
les titres d'un droit, 1a troisiäme Räpublique a fini par laisser les 
choses en leur ätat. 
Ainsi donc, c'est de 1830 que date Pavenement au pouvoir de 1a 
nouvelle aristocratie; c'est ä partir du regne de Louis-Philippe que 
triomphe sans conteste la caste des enrichis se subdivisant elle- 
menle, en enrichis par les speculations llnancieres, par les emprunts 
d'Etat, les emissions de titres, les grandes entreprises industrielles, 
et e11 enrichis par le (leveloppement des transactions eommerciales, par
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.