Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1910627
DIX-NEUVIEME 
SIECLE. 
 
 
Dans Pintroduction a son Histoire parlcmentaire de Frmzce, 
M. Guizot a esquisse ces profondes divisions, ces apres animosites 
entre classes : (r Parmi les puissants et les riches de Pancien re- 
gime, x ecrit-il, a beaucoul) ne se refusaient, envers les riehes et les 
puissants nouveaux, ni impertinences, ni menaces. A la Cour, 
dans les sal011s de Paris, et bien plus encore, au fond des departe- 
ments, par les journaux, par les panlphlets, par les conversations, 
par les incidents journaliers de la vie privee, les nobles et les bour- 
geois, les ecclesiastiques et les laiques, les emigres et les acque- 
reurs de biens nationaux laissaient percer ou eclater leurs rivalites, 
leurs reves däesperance ou de erainte. n Vraisemblablement, il" n'y 
avait plus u11e classe privilegiee comme sous Pancien Regime; dans 
1a realite, toutes les classes, toutes les couches sociales cherchaient 
individuellement a predolniner. Et ces luttes , ces divisions durerent 
jusqu'en 1830. 
 11:1 g-  La revolution de Juillet a renverse de fond en 
 comble les privileges et les esperanees de l'au- 
 cienne noblesse, elle a fait disparaitre des 
  titres et des rubans, elle a supprime les trois 
A  dec0rations du Lis , le ljuban blaue et vert, le 
 ruban lalanc et orange, le ruban blanc et bleu, 
  ces insignes de la lidelite bourbonienne, sous 
 sa tmple manlfestatlon, n1a1s elle n'a polnt 
 I_ modere les appetits humains, elle n'a nulle- 
  ment modifie les tendances de Taristocratie 
  en forlnation. La' mönarchie orleaniste vit se 
  71K produire une nouvelle course aux titres et aux 
    dignites; tous etant riches, chacun voulut 
 2h slappeler de quelque chose, venir de quelque 
 6m part. Le Boi qui, de laar 1a Charte, avait le 
SPÖ-f IYQPPÖS "ndocunlent droit d'an0blir conferait bien de temps a autre, 
de lepoque. des dignites, nlais comme il ne pouvait satis- 
faire a tant dbxigences, les gens, enhardis par le succes, prirent 
Thabitude de s'octro_yer eux-nlemes ce qu'ils consideraient, au
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.