Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1910580
DlX- 
NEUVIEME 
SIECLE. 
 
les autres classes, non par orgueil, mais parce qu'elles 1a genent; elle 
ne veut pas leur deplaire et son taet exquis retient en leur luresence l'a- 
bandon d'une foule de sujets de conversation. Parler noblesse devant 
un roturier est le blesser; rire de telle ou telle caste est un affront pour 
celui qui en sort : voila pourquoi le grand monde aime a vivre seul. 
I1 ne se soucie, ni de se contraindre pour autrui, ni de lui expliqmler 
des usages qui ne peuvent que Petonner; voila (1,011 provient 1a dif- 
ficulte pour ceux qui ne naissent pas dans ce grand monde, de s'y 
introduire, 011 les repousse autant par urbanite que par desir de ne 
pas les avoir : c'est un acte de bonte et (Pegoisme. n  
A cette soeiete privilegiee le gouvernement de 1a Restauration 
essaya en vain de rendre les privileges d'ancien Regime; droit 
(Tainesse, majorats, substitutions, dotation de 1a pairie : rien 
ne put retablir 1a muraille de Chine jadis elevee autour de la 110- 
blesse. Quand meme, il lui fallut se plier aux eirconstanees, accepter 
et meme reehercher certaines alliances. Deja, en 1826, Pauteur du 
Petil T ableau de Paris ecrivait : a Un grand seigneur, par sa plaee 
et ses titres, tient souvent, par les liens du sang, a des gens d'un 
rang bien dilferent au sien. Quand 011 voit l'un, il n'est guere pos- 
sible de se dispenser de voir les autres. v) Et ces alliances, devenant 
toujours plus frequentes, elargiront le cercle jadis si ferme, jusqulau 
jour ou un voyageur anglais, etudiant la soeiete frangaise de 1889, 
pourra dire : a Le faubourg Saint-Germain est partout et, de son cöte, 
la Ilnance a deteint sur toutes les aristocraties : 011 rencontre des 
hommes du monde dans les faubotlrgs, et l'on est etonne du manque 
dleducation de certains grands seigneurs. n 
Mais ce a grand monde n, vivant a Pecart, ne s'est, a vrai dire, 
jamais desinteresse de la chose publique; il a seulement fallu, pour 
le faire sortir de sa reserve, certaines circonstances particulieres. 
Que 1a France possede une Cour; il apparaitra tout aussitöt, sans 
sänquieter autrement du souverain. Sous Napoleon III, comme sous 
Napoleon I", nla-t-il pas consenti a preter au bonapartisme Peelat de 
ses plus grands noms, alors que, sous Louis-Philippe, au contraire, 
il ne cachera peint son antipathie pour le regime existant! Que llin-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.