Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
XIXe siècle (en France)
Person:
Grand-Carteret, John
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1908879
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1910247
DIX-NEUVIElNIE 
SIECLE. 
(c Quand vient 1'heure du diner, 1a reine seule saassied a table avec 
ses enfants, sa belle-soeur et les personnes conviees, sans que l'on 
attende le roi qui n,arrive que Vers 1a fin du repas. 
(c Le roi lit attentivenlent Parnas des dissertations politiques, et 
s'amuse beaucoup des plaisanteries irreverencieuses que ne 1ui epar- 
gnent point 1es petits journaux. A Pepoque oü 1e Clzarivari et 1a 
Caricature publiaient presque chaque jour une Charge de sa personne, 
011 le voyait souvent rire de ces debauches artistiques, en parler 1e 
soir a sa famille, et meme, parfois, montrer les grotesques images. 
(c La lecture des journaux terrninee, 1e roi vient rejoindre 1a reine 
dans le Salon, et reeoit 1es personnes qui sont admises a 1a recep- 
tion du soir. La eonversation de Sa Majeste, quand rien dans 1a 
journee n'a altere sa bonne humeur, est pleine de savoir et d,aban- 
don. Louis-Philippe a beaueoup vu; il sait beaucoup, conte bien et 
aime a conter. Si quelque etranger de dislainetion se trouve admis au 
cerele, 1e roi, qui parle plusieurs langues avee une rare facilite, 1ui 
adresse 1a Parole dans son idiome natal, et 1e fait de maniere a se 
gagner ceux qui 1ui sont le moins bienveillants. 
a A dix heures precises le roi rentre dans ses appartements; se 
deshabille, prend sa robe de chambre et travaille souvent jusqlfa 
deux ou trois heures du Inatin. Jamais Louis-Philippe n'appose sa 
signature sur aucune pieee sans, au prealable, en avoir pris connais- 
5211108  
Tous les hivers, le Roi passait ainsi cinq mois aux Tuileries, ne 
variant gilere Temploi de ses journees, si ce n'est par des courses ä 
Versailles, 21 Saint-Cloud, ä son eher Neuilly. Neuilly, ce fut La Mal- 
niaison de 1a royaute bourgeoise; Neuilly, c'est lä que le comte de Paris, 
enfant, apprit Phorticulture, lä qulavec des modeles de construction 
pour les fortilications, les canaux, les ecluses, un professeur lui 
donnait des legoils de choses; c'est lä que la reine conservait les 
couronnes decernees aux princes pendant le cours de leurs etudes 
dans les colleges de Paris; c'est lä, aux receptions ou aux concerts 
intimes, qu'il fallait voir la famille royale. Aux Tuileries, Louis-Phi- 
lippe avait une fenetre de predilection Vers laquelle il poussait ceux
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.