Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature moderne
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1417599
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1418607
Ä li 
ATUIÄE 
MODE 
IGNE. 
amour du mouvement est tel qu'il l'emporte hors du 
fosse satirique pour le rejeter sur le terrain de la 
ligne, du contour et de la couleur. Il a seme ainsi 
dans les journaux des centaines de vignettes apropos 
desquelles un estheticien pourrait epiloguer. Presque 
toutes sont sculpturales : dans le caricaturiste les 
statuaires ont reconnu un frere, et c'est cette double 
qualite queje tenais a mettre en relief. 
La physionomie de ces artistes montre des es- 
prits retlechis et penseurs. Leur main est t'ou- 
gucuse, leur masque en apparence tranquille. Non 
pas que la [lamine morale n'ait laisse de traces 
extcrieures; mais l'observation profonde qu'ils por- 
tcnt a toute chose prend le dessus et eteint mo- 
mentanement les fougues qui ne surgissent que le 
pinceau a la main. 
Daumier ct Goya ne se ressemblent pas seule- 
ment par la tlamme intefrieure; je s11is frappe par 
certaines analogies physionomiques. Une apparence 
bourgeoise au premier aspect, de petits yeux inter- 
rogateurs et surtout une levre superieure (l'une lon- 
gueur particuliere chez les deux maitres. Ce detail, 
on le trouve nettement accuse dans le portrait de 
Goya, grave par lui-meme en tete des Caprices; les 
artistes qui ont dessine la figure (le Daumier n'ont 
pas assez indique ce trait caracterisliqtte si remar- 
quable chez 'l'alleyrarltl. 
o
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.