Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature moderne
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1417599
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1418401
DE LA CARICATURE ixonEnNE. 41 
Eleve avec les dessins de Daumier, fespere eu 
rendre nettement la portee. J'ai vu Louis-Pllilippe 
et. les hommes qui Pentouraient; j'ai suivi les 
proees des republicains dans les gazettes du temps. 
Et. si je ne fais pas bien comprendre le genie 
de llartiste, c'est que l'expression mentira si ma 
peusee.  
lfu des plus nets portraits de l'oeuvre de Dau- 
mier est celui de M. Persil, magistrat; sec, froid, 
anguleux, aux chairs luisantes et lilemes, aux yeux 
caves. 
Le nez est long, droit, mince; les moches de 
cheveux fins et pointus se dressent comme des 
moustaches de chat aux alentours des yeux; la 
ligne courbe de favoris soigneusement tailles dis- 
parait dans les profondeurs de la robe. Toute la 
partie molle du masque semble avoir ete rongee 
par l'ambition; les chairs vertes sont collees sur 
des os tranchants comme le couteau oblique que le 
portraitiste a dessine en blason sous le portrait. 
Une tete coupe-e, des ehaines, des mcrlottes, com- 
pletent ce cruel symbole. 
Le procureur general a obtenu de nombreuses 
ccmdamnations contre la presse; il a fait jeter des 
democrates en prison, il a appele sur la tete des re- 
volutiorinaires de sanglants chatiments. Telle est la 
puissance de la carirzituro, que (30 nom, ce masque,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.