Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature moderne
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1417599
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1418390
STO 
avaient enterrä! dans un jardin le eadavre d'une 
vieille femme, et au moment ou la prescription allait 
KJOIIYPiP leur erime, une parole imprudente de Bas- 
tien, qui sans cesse harcelait Robert de ilemantles 
(ltargent, mit la justice sur les trares de llassas- 
sinat. 
Quel (trame que celui du squelette de la victime 
apporte tout a eoup la nuit en cour d'assises! 
Tout, jeune, je suivais avec emotion les details 
des debats dans la Gazette  comme 
aussi je manteressais aux proees politiques et aux 
PfylFl(f2!llll'0S. Trente ans aprüs, caricatures, portraits 
et proees se dessinent si nettement dans mon esprit 
que  erois voir, avec son liout de corde autour 
du eou, le sinistre squelette, que Dauniier a sym- 
boliquement dessine au-dessous du masque des 
assassins. 
lin esprit distingue faisait remarquer que les 
meilleures traductions sont celles ilonnees du vivant, 
des poätes. Clarisse Harlozue a besoin (Vetre traduit 
au dix-huitieme sitwele, a cause (le eertaines nuances 
tl(' stnitiiiieltt contemporain, que ne peuvent rendre 
plus tard les traducteurs les plus exaets. Certains 
mots, eertaines tournures qui passeront de mode, 
doivent ätrtr lives sur l'heure eomlne les sonates 
d'un llaviln gagnent a etre exeeutees sur un ela- 
YPCÜ n
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.