Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature moderne
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1417599
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1418362
DE 
AH 
ATUIKE 
57 
Tous les amis et lämilicrs du chäteau y passerent; 
les ministres, les deputes, les procureurs geno- 
raux, les presiilents de chambre, ceux qui volaient 
les dotations, les fonds secrets, les budgets, ceux qui 
voulaient arreter les insurrections des rues, ceux qui 
craignaient pour la vie du roi expose il tant d'ut- 
tentats, ceux qui soufllaieut sur la llanuno des jour- 
naux domocratiqtles pour Yeleindre. Tous ont etc 
marques ctepitheles violentes: centriewrs, gras, 
membres de la chambre prostituäe. Ils sont. tous 
dans cette galerie ouverte aux figures noyees dans 
la graisse, aux gros ventres, aux articulations 
engorgees. 
(Yetait Pepoque des gras. La bourgeoisie avait du 
ventre, et la jeunesse ne trouvait pas de railleries 
assez aiguüs pour earaeteriser cette graisse, amie 
de la prudence. 
On est etorlne aujourd'hui de la violence des 
journalistes du temps, qui ne se preoeeupaient ni 
de llllCSSÜ ni de distinction. Ltinsulte est en perma- 
nence depuis le titredu journal jusquäi la signa- 
ture de Pimpninleur; et les passions injustes ne 
Slapaisziient pas quand Louis-Philippe eehappail aux 
balles d'un pistolet ou d'un fusil a vent: detail 
l'accuse qu'on plaignait et non la famille en alarmes 
de Phonnete roi. 
ll est Llifticilc dcjugcr 
froidement ces ÜPOQUCS 
 4 
de
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.