Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature moderne
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1417599
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1418251
IHS 
THRE 
lui. ll avait fonde la Caricature, redoublent dlauilzicix 
de jour en jour, jusquta ce que les tUlllS du roi le 
forcerent a larider cette terrible liherte de la [iresse 
que Louis-Philippe n'osait restreindre, Payant in- 
scrite au fronton de la Charte. 
Peu diliornmes furent plus eondainnes que Phi- 
lipon : les condamnations lui donnaient du ressort. 
Uetait une activite felirilel. ll. ne (lessinait plus, 
avant reconnu q11e 151 n'allait pas sa gloire, mais 
il dirigeait les crayons d'un groupe nombreux, ap- 
pelait a lui les jeunes gens, leur instifflait, sa 
llamine, donnait des idees a ceux qui n'en avaient 
pas, devinait la nature de pauvres gargons qui 
signoraient, leur servait de bouclier et repondail 
pour eux a la eour d'assises, ou il tenait des 
discours de rapin enrage. C'est a Pliilipon qu'on 
doit le developpement de Grandvillel et de Dau- 
mier; il tenta (l'enlever quelques peintres a leur 
palette : Deeainps, Bouquet, Buffet; poussa en 
tlVüIll des natures incompletes, telles que Travies, 
cl, n'eut qu'une mediocre action sur Henry Won- 
nier et Gavarni. 
Dans (zette Revue curieuse de la Caricature, les 
premieres annees du regne de Louis-Pliilippe sont 
tract-es minute par minute. Les lcravons ne s'ar- 
Nioir 
llkppendicc 
a lin clu volunu
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.