Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature moderne
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1417599
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1421156
516 
HISTOIRE 
 Est-il nücnssaire, dit-on, que, dans les 
motions politiques, elle attise la (liscordc? 
Le rüle de la caricature est äterncl. 
C0111- 
Les moeurs peuvent se policer, mais des nuances 
ironiques ne s,en glisseront pas moins sous des 
crayons plus delicats en apparence. 
Pour ceux qui craignent (Fetre (fegralignes parla 
caricature, il estun moyen (Yechapperix ses griffes. 
L'homme a en lui la faculte de sameliorer; il lui 
est donne egalement de sembellir. 
En pleine possession de sa physionomie, il peut 
en changer l'ensemble, attenuer certains rletails ou 
en PHPÜlYSGP l'effet.   
Pour bien faire comprendre ma pensee, je dis 
qu'un homme peut modilier la forme (le son nez 
par des pressions morales, comme certains peuples 
sauvages changent la forme du crane des enlants. 
Si toute basse passion inscrit son passage sur le 
masque, il en est de meme de toute grande qualite. 
La ou l'ensemble des qualites l'emporte sur fle mi- 
serahles passions, l'homme devient beau et eehappe 
aux crayons sarcastiques.  
Tout (Titre assez fort pour ne pas se laisser gar- 
rolter par de mesquines ambitions, la vulgaire 
clebaueheplüiprete d'argent, se (lepouille peu a peu 
de ses laideurs, fussent-elles heretlitaires. 
L'homme qui travaille, celui qui pense, ceux
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.