Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature moderne
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1417599
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1420994
5110 
HISTOIRE 
produisit ces contours gracieux dont par son crayon 
toute femme fut douce. 
Peut-etre aussi le groupe des caricaturistes con- 
temporains de Gavarni ne fut-il pas sans inllilencc 
sur son talent. (Pi-tait, dans les premieres annees 
du regne de Louis-Pliilippe, une guerre in mort de la 
caricature contre la royaule. Une nature faible et 
moutonniere eüt suivi le courant; mais clest la 
marque des esprits delieats que de protester a leur 
maniere en prenant le contre-pied. 
Le vent etait a la politique, Gavarni slen ecarta 
prudemment. On demandait des hardiesses aristo- 
phanesques; le crayon du peintre de moeurs fut 
taille avec tant dingeniosite qu'il nlegratigna jamais 
personne. Des yeux ardents et taquins etaient bra- 
qucs sans cesse vers la cour, Gavarni porta les siens 
vers la ville. Une iievre de plaisirs et de jouissances 
setait emparee de la jeunesse, Gavarni traduisit ces 
folies en en deguisant les suites. 
ll y a de PAuber dans ce peintre de moeurs qui 
sut rire spirituellement de tout a la facen de l'au- 
teur du Domino noir. Quand ces artistes ont a peine 
dre des rides, toujours quelque charme y est tapi. 
lleureuses natures dont la raillerie laisse un son 
argentin dans l'oreille.  
Aussi 151101111110 fut-il toujours bien trailä par la 
critique modärüe, qui, elll-uyüc de l'art robuste de
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.