Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature moderne
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1417599
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1418061
DE 
LA 
CARICATURE 
MODERNE. 
le danger que courait avec le chef de PEtat le gou- 
vernement constitutionnel. 
Defenseurs de la royautä, eux non plus näälaient 
point epargnes. 11s trainaient le boulet de leur po- 
sition, titres, grades, conduite passee, actes anto- 
rieurs etant sans cesse mis en lumiere par des 
adversaires qui vengeaient leurs amis enehaines 
et montraient debout la Bevolution sans cesse 
ilrmee. 
Chaque jour qui slecoule permet de juger avec 
impartialite un roi qui recut sans sourciller tant 
de vives attaques. ll faut consulter les jour- 
naux, les pamphlets, les caricatures du temps, 
pour se rendre compte des violences de la demo- 
cratie. 
Louis-Philippe s'imaginait qulon gouverne avec 
un parapluie pour sceptre et qu'il suffit de Pouvrir 
pour se garer des orages insurrcctionncls. 
Ce brave bourgeois (car il fut le premier bourgeois 
(le son royaume), sans faste et sans facon, distri- 
huait des poignees de main aux gens qu'il rencon- 
trait sur son passage; coiffe dlun chapeau gris, il 
allait visiter ses bätisses, ayant la manie de bätir. 
Bon homme, au fond, appele a gouverner un 
peuple ingouvernable, et. a qui manqua le royaume 
(YYvetot. La fin sinistre de Philippe-Egalitä eül du 
servir de lecon au üls : un moment (Yambitiml lui
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.