Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature moderne
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1417599
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1420841
DE 
ATU 
AIHC 
RE 
MODERNE. 
285 
Il y a du charme dans quelques figures de 
femmes de Pigal; mais les legendes de ses dessins 
sont par trop naives quand il met les chiffonniers 
en opposition avec les elegants. Innocent et sans 
liel, quoique prenant trop souvent parti pour la 
canaille, n'ayant pas donne de gagesil la cari- 
cature politique de 1850, alors qulelle etait san- 
glante, sensible aux malheureux, prenant le parti de 
PHIHOLIP jeune contre la debauche vieille, a Iaffut 
de tout cotillon qui trotte, Pigal me fait penser 
aux comiques cheris du parterre de leur province, 
qui, apparaissant aujourd'hui sur un theatre pa- 
risien, etonneraient profondement le public par 
le spectacle de ce qulon appelait jadis a un jeu 
plein de rondeur. n  
Pigal a peint nombre de tableaux grotesques: 
le Portier qui bat sa femme et le Retour de la cam- 
pagne. Il a longtemps partage avec Horace Vernet 
les honneurs de la gravure a la maniere noire. 
A cette heureuse epoque tous les badauds sünle- 
resserent au portier ivre qui veut rentrer dans sa 
loge; la portiere a fait de la commode une barricade, 
et la grosse personne s'appuie en forme de cerceau 
sur la porte. La porte tlechit; dejä le bras du mari 
passe, et, au bout de ce bras, un balais mena- 
gant! . 
Le Retour de la cmnjiagne fait pendant et se voit
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.