Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature moderne
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1417599
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1420832
284 
4s 
HI 
prälnnfrirwn de lmrlnr la flernifzrn mnrlfr, on rniawnlvv 
les fameuses mnnclyäs in gigot dans les hnbils (les 
hommes, les parltalorls 51 coupes exlravaganlesi 
(le 1828, leä bouffants et les toques des dames, ga- 
lettes il carreaux mises en honneur par le g'raml 
succäs de la Dame blanche. 
Pigal n'aime pas le monde, aulre point de t'es- 
semblance avec Paul de Koek. Un dessin represente 
de bons bourgois qui dinent au (ladran-Bleu. Apres 
le (liner ils se lavent les mains et se rincent la 
bouche dans des bols en verre. Pigal, que desespere 
cette coutume, eerit en bas de l'estampe: a Les 
gorets! n 
Ces esprits gais sont troubles en voulant sortir 
de leur maniere. Pigal manque d'entrain quand il 
fait voir un homme qui s'introduit un canon de 
pistolet dans la bouche. La loterie est representüe 
par un homme qui se pend a la lanterne meme 
de Pelablissement. Mais la planche la plus philoso- 
phique de toute l'oeuvre est intitulee: Vanitä (les 
vanitäs! Un homme grimpe sur les hauteurs du 
Pere-la-Chaise, regarde tour a tour la ville qui re- 
mue et la ville qui dort. En bas tout est laruyanl, 
en haut tout est calme. Ne voulant tenter a ce propos 
aucune antithese sur la vie et la mort, je fais ca- 
deau de cette bascule de phrase aux ecrivains aux 
abois. 
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.