Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature moderne
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1417599
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1420434
a ML 
HISTOIRE 
 Vous vous in(wprciioz sans douic, monsieur, 
rnlurili-il,  m'appelle Ilenry Nlonnior. ' 
 Je le sais, continua le poülo en s'inclinant, ol 
vfosl pourquoi je me laormols de vous COIHPÜITIOHIOP 
sur vos iltilos dictionnaires. 
Un moment je crus que le comedien perdrait son 
{legme habituel; mais avec une habiletife academique 
-qu'ct'it enviee Ni. Villemaiu lui-meme, le poete ex- 
pliqua que les Scenes popultiires nlätaient pas de 
l'art. ll manquait a la plupart, de ces slenographies 
un reflet; de la personnalite du createur; tout etait. 
lrailtä sans idealisaition par menus details, jamais 
par masse, et par la les ljfpes restaient a rem de 
croquis (Papres nature. 
Henry Monnier (xcoutait, visiblement surpris, peu 
prepare a ce discours desagreable, a savoir que les 
SCÄHÜS populaires etant seulement un dictionnaire, 
les ereateurs et les petites sbmpareraient de ce 
tends commun pour y puiser des mots. 
Une autre lois je pus eludier lleflet que produisait. 
l'artiste dans un salon. Cela se passait ehez un 
riche et important; bourgeois, qui tenait table une 
fois par semaine et se plaisait dans la societe des 
gens d'esprit, quoiqu'il comprit mediocrement 
leur langue. Le maitre du logis reunissail. en- 
semble des poätes, des journalistes, (les musi- 
ciens, des avocats, des mt-tleeins, et se donnait,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.