Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature moderne
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1417599
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1420268
DE 
CAR 
ATUIÄIS 
MUDEHNE. 
027 
sive. Avec ceux de (lrandville, les dessins de lravii-s 
sont haineux et  Leurs allusions sont 
perlides, minces et algues comme la lame d'un poi- 
gnard. a Ces dessins sont souvent [ileins de sang 
et de fureur, dit Baudelaire. Massacres, emprison- 
nemeuts, arrestations, perquisitions, proces, assom- 
mades de la police , tous ces episodes des premiers 
temps du gouvernement de 1850 reparaissent a 
chaque instant. Qu'on en juge : 
u La Liberte, jeune et belle, assoupie dans un 
dangereux sommeil, eoiffee de son bonnet phry- 
gien, ne pense guere au danger qui la menace. Un 
homme slavancc vers elle avec preeaulion, plein 
d'un mauvais dessein. Il a lleneolure epaisse des 
hommes de la halle. La tete pvriforme et surmontee 
dlun toupet tres-proeminent est flanquee de larges 
favoris. Le monstre est vu de dos, et le plaisir de 
(leviner son nom Wajoulait pas peu de prix a l'es- 
tampe. ll s'avance vers la jeune personne. Il s'ap- 
prete a la violer!  Avez-vous fait vos prieres 
ce soir, madame?  C'est Üthello-Philippe qui 
eloufte llinnoeente Liberte maigre ses cris et sa 
resistance. 
a Le long d'une maison plus que suspecte passe 
une toute jeune lille, eoiffee (le son pelil, bonnet, 
pln-ygien ; elle le porte avec Yinncieente coquetterie 
lllLlIlC grisetle (lemeeralc. Messieurs un tel et un le]
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.