Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature moderne
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1417599
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1420009
L A 
CARICATURE 
NIODERNE. 
QOI 
quelque jeunesse en bonnet qui baisse hypocrite- 
ment les yeux ; mais le a scelerat u) qui la conduit 
ne cache pas son jeu, et c'est d'une voix de triom- 
phateur qu,il commande en entrant. : 
 Des truffes, nom de  (les truffes, gargcm ! 
des truffes conzme s'il en pleuvait! 
Ces desordres coulent cher au bossu, il est vrai ; 
v1. nn juste cluütilnent lui a me reserva? dans la plan- 
che oü le dessinateur a conduitNaycux chez le 
floclemlr Giraucicau de Saint-Gervais: 
 Ah! si ma femme le savait! sfücrie Mayeux 
{se repenlant alors des malheurs qui manquent ru- 
rement aux coureurs de bonnes fortunes. 
On süätonne que Üfxfaviäs ait commis la faute de ma- 
rier Maveux. Priapc et Karagueuz sont plus nets dans 
leur rüle de cülibaiailfes. Si Polichinelle et Punch 
possedent femme et enfants, la femme joue un grand 
rüle dans le drame anglais et frangais; elle est ne- 
cessairc pour mettre en lumiere quelques vices de 
leurs epoux ihffjfi si vicieux. Ou Mayeux devait rester 
celibataire, ou il faut s'en prendre au caricaturiste 
qui a laisse sa femme el ses enfants trop a l'eau-I, 
sans en tirer la parti (lue reclamc foule figure in- 
l-POLlIIllO dans un drame. 
La passion pour les belles 1'121 pu tuer l'ambition 
chez Nlayeux; dans vel ordre (Vidiäes 'l'raviüs präcüdn 
Ilenry lifonnier, sans ntfeirulrv IOIIÜPiIOiS f: Wpiqnv
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.