Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature moderne
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1417599
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1419699
lb"l'0ll{li 
dOlllüiHB de l'homme qui u lunl observe lu physio- 
nomie moderne. 
Peindre uvee un pinceau, il quoi ben quund le 
crayon peint si puissamment? Lu couleur lient-elle 
uniquement in des COHIiJiIIiIiSUIIS de tons? Ce grand 
coloriste par le noir et. le blanc elait un Proinethec 
clechire pur le vautour de l'art. Dans ses reves. 
Rubans LiCYüii sans cesse lui appuriiiliw: el le faire 
souffrir. 
lls sont rares les artistes dont ltetivre sort na- 
turellement de liesprit comme la respiration s"e- 
cliappe de la poitrine! Nlais niest-ce pas le propre 
des satiriques de tralner leur genie comme un 
boulet? La triste lin diun Swift, d'un Sterne, d'un 
lloffmann, montre quelles pensees cuisantes sont 
cousues a leur essence, dans quelles passions ils 
cherchent a les oublier et comme ils payent ces 
[iassions et ces qualites. 
Le pinceau de llauinier longtemps se refusa a 
rendre nettement ce que son crayon entantait avec 
tant de spontaneite. Des gnomes maltaisants salis- 
saient les tons de la palette et remplissaient de 
brouillards la toile ou (levaient s"ebattre le soleil et 
lu lumiorc. 
Ils sont longs ct luüxnblcs les efforts (les hommes, 
lÜÜlIlC ceux qui nativement sont les mieux (louüs, 
pour tirer quelque chose do leur fonds: lia ou du
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.