Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature moderne
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1417599
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1419686
DE 
AIHCATUHE 
MODERNE 
169 
a ses mamelles. A ses pieds deux enlanls lisenl; 
lraduclion de la belle devise : La Räpublique nozu-i-it 
ses enllznts et les instruit. 
Le peintre de ee symbole etait llhonune qui, plein 
de foi dans la republique naissante, avait remise 
son crayon railleur. 
ll nbbtint pas le prix : il slappelzlit Dumnier.' 
L'artiste exposa encore, au Salon de 1849, une 
libre interpretation de la Fontaine, le Meunier, son 
[fils et 121m? : pretexle pour peindre trois joyeuses 
niaritornes, qui slegosillent de rire a regarder l'aine 
se prelassant comme un archeveque. Dans celle 
peinture etaient denotees clairement les zulmirzl- 
tiens flamandes (flamandes a la Jordaens) du cari- 
canturisle. 
A cette epoque le inaitre, preocoilpe du grand, 
esquissait de folles rondes de Silenes et tentait 
ogalement de vastes compositions religieuses; mais 
il etait facile de constater les inquietudes de son 
pinceau sepuisant en retours et relouehes inutiles. 
baumier cüt du peindre ses tableaux du premier 
coup, en un jour, s'imposer de ne pas les re- 
voir et transporter sur la loile sa preslesse de 
crayon. 
(Iombicu sont ilangureuscs les aspirations d'un 
nrlislc il SOfiiF du (fCYCiC oü l'ai eufermü la nalnre! 
Sujcls religieux et n'iftliulugiqilcs ifbluienl pas du 
15
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.