Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature moderne
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1417599
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1419608
DE 
A RICATÜRE 
MODEHN 
161 
Combien Fhmnme regrettait le beau temps de 
1855, ou loui. le feu de sajeunessei passait dans de 
grandes compositions. Combien encore dut-il re- 
gretter la Republiqile, quoique tirailliäe par tan! 
de partis que tour 51 tour l'artiste avait peints ou 
toute liberte! Car la Hepublique de 1848 fournit. 
encore nombre de lhemes in l'oeuvre du carieaturislo. 
alont liidäal elait enfin roalise. 
ll faut voir apparaitre, dans le fond de ses dessins 
satiriques, la Republique majestueuse et illuminee 
par un nimbe rayonnant. Telle elle est traduite dans 
sa noblesse par une main d'habitude sarcastique, 
telle elle fait juger la purete du moule animique 
itou, raldieuse, elle selanee. Pour representer cette 
irleale figure, le crayon sennoblit, les lignes s'e- 
purent, toute trace grimaeante disparait, faisant 
place 51 la pure fiction revee par tant de grands 
esprits. 
On a des preuves de la moderation que l'artiste 
flpporta dans la peinture des hommes pendant la 
periotle repuhlicaine. De 1848 a 1850, il donna les 
portraits des principaux nlembres de la Constituante 
et de ltAssemblee legislatixfe; quelques-uns sont 
marques de traits satiriques, mais combien e10i_ 
gnes de la violence qui presidait aux portraits des 
pairs de France de 1854! 
(l'est dans les Artuulitäs qu'il faut suivre la {in 
14
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.