Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature moderne
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1417599
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1419238
m 
IIISTOIR 
cette parente c'est la flamme dehordante qu'on craint  
de voir eehapper du moule de l'art. 
Ouvriers ardents qui rompent avec toute tradition 
et nbbeissent qu'a l'inspiration spontanee: tous 
deux introduisant la grandeur dans le trivial et ra- 
massant dans le ruisseau un type (leguenille que, 
par une singuliere puissance, ils ennoblissent et 
rendent heroique. 
Un critique qui reeonnait dans Robert Macaire 
a un admirable type, une tres-belle creation, v et 
qui voit dans le heros de FAuIJerge des Adrets a Pa- 
nurge, Saneho et Falstaff, surcharge de tous les Sca- 
pins dela comedie et de tous les Figaros, mais a force 
d'avoir vecu et joui, parvenu a la theorie complote 
du luere et de l'assassinat, s'en faisant gloire et en 
riant, n ajoutait: a Ce grand type, cree par le 
peuple est reste a Yetat de nuage populaire suspendu 
a l'horizon. Pas un homme de talent qui ait ose 
s'en emparer et en faire la critique du siecleä n 
Ce spirituel critique, qui a effleure tant d'oeuvres 
si diverses, ne me parait pas s'etre preoccupe des 
feuilles volantes qui parurent de 1856 511858. Le 
drame, la comedie, la parodie du siecle que l'en-i- 
vain reclame, ce sont les cent planches de Robert 
Macaire congues par Philipon et traduites par Dau- 
4 Ph. Chaslcs, le Difc-lfzliliüme 
in-18. Amyot, 1826. 
siäcle en Angleterre, 
524 
w 
1 W 
3s
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.