Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature moderne
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1417599
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1419017
102 
HISTOIRE 
Le roi fut recompcnse, pourtant, de ces attaques 
excessives; la caricature resta presque muclte 51 son 
depart. Je rencontrai Daumier peu apres les evenc- 
ments de 1848 :   
a A11! me dit-il, je suis fatigue des attaques con- 
tre Louis-Philippe. Un editeur m'en commande une 
serie, et je ne peux pas... n 
Le sens droit de Partiste se revoltait 51 attaquer 
un homme renverse. hlele aux luttes, Daumier avait 
cmploye des armes excusables sous le coup des 
(xvenernents politiques; il les jugeait meprisables 
contre un vaincu. 
Oheissant a la flamme demoeratique qui emplis- 
sait le coeur de la jeunesse, cet ennemi du pouvoir, 
l'oeuvre du crayon terminee, rentrait dans la vie 
domestique et oubliait les agitations de la satire 
par de calmes entretiens sur Part. 
Les amis de Daumier, cletait tout un cenacle de 
croyants zlle peintre du printemps Daubigny, rele- 
gant sculpteur Jean Feuchercs, le pauvre Trimolet, 
1'ardentPreault, Geoffroy-Dechaume et Pascal, les 
restaurateurs de vieilles cathedrales, les peintres 
Armand Leleux, Moissonier, Steinhel, Bonvin, tous 
demeurant dans l'ilc Saint-Louis, en dehors du Paris 
vivant, tous pauvres, tous cherchant une modeste ai- 
sance qui leur permit de se developlaer, tous faisant 
des vignettes s11r nlimportc quoi pour n'importe
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.