Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature moderne
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1417599
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1418994
100  HISTOIRE 
Quatre dessins se sticcodaient, dont le premier 
etait le portrait du mi, 
(4 Ce croquis, disait Philipon, ressemble a Louis- 
Philippe : vous condamnez donc?  
Par des courbes imperceptihles, le toupet et les 
favoris commengaient a s'onduler : 
a Alors, reprenait Philipon, il faudra condamner 
celui-ei qui ressemble au premier! n 
Et il appelait la rigueur des magistrats sur la 
troisiemc silhouette, qui du masque humain tournait 
de plus en plus au fruit. 
a Si vous etes consequcnts, ajoutait Philipon en 
soumettant aux jures la representalion d'une poire 
FÜCllO, vous ne sauriez ahsouilre cette poire, qui 
ressemble aux croquis preeedents. n 
Philipon condamne ne se tenait pas pour battu; 
il disposait les considerants du jugement en un ar- 
rangement typographique sous forme de poire. 
La poire ayant me (lecidement exilee de l'empire 
caricatural, comme subversive, le journal annon- 
eait, a grands renforts de reelames, une serie de 
dessins par M. Pepin de la Poire. 
Le comique s'obtient quelquefois par la prolon- 
gation et llemploi sans cesse reitisre de banalitcs. 
Louis-Philippe dut en sourire (l'abord; mais corn- 
hien peu de souverains accepteraient un ridicule 
sans cessejete sur leur majesN-l
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.