Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature moderne
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1417599
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1418751
7G 
HISTOIRE 
Dans sa jeunesse, detait la liberte du corps qui le 
preocetipait el qui se montrait dans ses poesies; 
plus tard, ce fut la liberte de l'esprit.  
a Chose singulier-e que cette liberte physique! 
Selon moi, chacun en a facilement assez s'il sait se 
satisfaire et s'il sait la trouver. A quoi nous sert-il 
de posseder en liberle plus que nous ne pouvons en 
mettre en Lisage? Voyez : voila cette chambre et 
cette pieee a cote, dont la porte est ouverte et dans 
laquelle vous apercevez mon lit ; cela n'est pas 
grand, et l'espace en est encore retreci par toute 
sorte de meubles, de livres, de manuscrits, d'objets 
d'art; cependant il me suffit; j'y ai habite tout 
l'hiver, et je n'ai presque pas mis le pied dans mes 
ehatnbres du "devant. A quoi donc m'a servi ma 
vaste demeure, et la liberte d'aller d'une chambre. 
dans une autre, si cette libertc nfetait inutile? 
Lorsqu'on a assez de liberte pour vivre sain et saut" 
et pour vaquer a ses affaires, on en a assez, etcette 
liberte-läi, on l'a toujours lacilement. De plus, nous 
ne sommes tous libres qu'a certaines conditions que 
nous devons remplir. Le bourgeois est aussi libre 
que le noble des qu'il se tient dans les limites que 
Dieu lui a indiquer-s en le faisant naitre dans sa 
classe. Le noble est aussi libre que le prince, car 
il n'a qu'a observer a la cour quelques lois (Peti- 
quelte, et il peut. ensuite se considerer comme son
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.