Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1414772
Si 
HISTOIRE 
Cieeron et Quintilien rapportent qu'on voyait sou- 
vent pour enseigne aux boutiques romaines un hou- 
clier eimbre populaire, qu'ils supposent etre l'image 
du bouclier de Marins, represenlant une figure gro- 
tesque de Gaulois tirant la langue. Le Gaulois a qui 
tirait tres-vilaineznent la langue n est dü sans doute 
au pinceau d'un des peintres qui se plaisaient a la 
representation de scenes populaires, dont Pline 
a (lit : 
a C'est ici le lieu d'ajouter ceux qui se sont rendus 
cclebres dans le IJlHCÜHII par des ouvrages dlun genre 
moins eleve. De ce nombre fut Pirzeicils, inferieurä 
peu de peintres pour Thabilcte. Je ne sais s'il slest 
fait lort par le choix de ses sujets; toujours est-il 
que, se bornant a des sujets bas, il a cependant, 
dans cette bassesse, obtenu la plus grande gloire. 
On a de lui des boutiques de barbier et de cordon- 
nier, des fines, des provisions de cuisine, et autres 
choses semblables, ce qui le fit surnommer le Rhypa- 
rographe. Ses tableaux font un plaisir infini, et ils 
se sont vendus plus cher que de tres-grands mor- 
ceaux de beaucoup d'autres. n 
Pirmicus serait aujourrfhui appele un peintre de 
genre, et, comme autrefois, il pourrait vendre ses 
tableaux plus cher que des compositions histori- 
ques. 
a Calates, suivant Pline, traita en petit des sujets 
C0miques; n mais la designation des sujets est ah-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.