Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1414740
DE 
LA 
CARICATURE 
ANTIQUE. 
51 
a me poussee aujourd'hui a la perfection. Pline 
parle des tableaux d'un certain Ludius qui en re- 
n1onlrer'ait a beaucoup de nos artistes pour la va- 
riete de ses motifs. 
 a Le premier il imagina de decorerles murailles de 
peintures charmantes, y representant des maisons 
de campagne, des portiques, des arbrisseaux tailles, 
des bois, des bosquets, des collines, des etangs, des 
euripes, des rivieres, des rivages au souhait de cha- 
cun, des personnages qui se promenant ou qui vont 
en bateau, ou qui arriventa la maison rustique soit 
sur des aines, soit en voiture; d'autres peehent, ten- 
dent. des iilets aux oiseaux, chassent ou meme font 
la vendange. On voit dans ces peintures de belles 
maisons de campagne dont Pacees est marecageux; 
des gens qui portent des femmes sur leurs epaules, 
et qui ne marchent qu'en glissant et en tremblant; 
ct mille autres sujets de ce genre plaisants et inge- 
nieux. Le meme artiste a le premier decore les odi- 
tices non couverts (liypoethres, promenoirs) de pein- 
tures representant des villes maritimes qui font un 
etfct tres-agreable et a tres-peti de frais. h 
Et cet Arellius , celehre  Rome, qui excite l'in- 
dignation de Plinet a ÄFClllLIS, dit-il, profana son 
art par un sacrilege insigne; toujours amoureux de 
quelque femme, il donnait aux deesscs qu'il peignait 
les traits de ses maitresses; aussi en (zomptait-ort le 
nombre dans ses tableaux. n
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.