Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1414641
HISTOIRE 
DE 
L A 
CARICATURE 
ANTIQUE. 
41 
mysteres des (leesses, en ces jours sacres que 
Pauson observe aussi par ses jeunes, en suppliant 
les deesses de renouveler frequemment de sembla- 
bles journoes par egard pour lui. n 
Ce passage serait presque incomprehensilale, si 
la pauvrete du caricaturiste nlavait ete proverbiale 
dans Pantiquite. La comedie de Plutus, d'Aristo- 
phane, nous montre encore un citoyen dialoguanl 
avec la Pauvrete, personnage symbolique : 
a Cnnauvea.  On n'a qu'a demander a llecale 
lequel vaut mieux dlelre riche ou indigent? Tu 
ne me persuadcras pas, lors memc que tu nfaurais 
convaincu. 
a LA PAUVRETFJ (poussant une exclamation).  Ville 
(VArgos, tu l'entends !  
a (Talisman-Appelle Pauson, ton eommensal.  
Ciesf-ii-dire, prends il lemoin Pauson, le pauvre, 
que la rnisere est un doux etat; mais, moi, tu ne 
me persuaderas pas. 
Ce passage du Plulus fait comprendre le Choeur 
des Fätes de Cäräs, qui supplie les deesses de re- 
nouveler souvent le troisieme jour des Thesmo- 
phories, pendant lequel les femmes jeünaient, 
ntlendu qu'alors Pausmz, avait une raison de jeüner 
aussi, lui, le Iniserable, qui se privait souventdg 
nourriture, meine les jours de festins. 
Par les citations düristnphane, on a une triste 
idee du peintre Pauson, de Vignoble Pilusen, de
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.