Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1414490
STOIÜE 
vent representer un Pharaon. Plus loin, et comme 
dans le papyrus de Turin, un troupeau de canards 
dont les pasteurs sont des chats. Vient ensuite un 
troupeau de gazelles sous la conduite d'un loup qui 
porte son bagage sur Pepaule, comme les bergers 
egyptiens, et qui souftle dans un double chalumeau. 
Je trouve dans cette scene, ainsi que dans l'avant- 
derniere dont j'ai parle et dans celle que je vais de- 
erire, une allusion evidenle aux moeurs intimes d'un 
Pharaon ou a son gynecee, le harenz des anciens sou- 
verains de PEgypte qui parait avoir ete fort analogue 
a celui des musulmans. Nous voyons, en effet, sur 
notre papyrus, ce meme lion terrible,  le  
roi,jouant aux echecs avec une gazelle, juste comme 
dans les appartements du palais de Äledinet-itlaou on 
a seulptelimage de Bhanlseslll, jouant a cejeu avec 
une de ses femmes  Le dernier dessin represente 
enfin un quadrupede apportant des mets a un hippo- 
potame qui plonge ses pattes dans des vases [rlaces 
(levant lui. Cela rappelait peut-titre encore la bonne 
ehere des Pharaons. 
a La collection Abbott, maintenant un Amcriquc, 
contient aussi un exemple des caricatures cgvp- 
1 Lepsius, Auswalrl, cm, et Rosellini, Monumenli reali, pl. CXXII. 
l! est donc ävident que si le roi est figure par un lion, ce qui cstune 
mütaphorc employäe souvent et 011 DOIIHO part däns les inscriptions, 
ses femmes; que Blandtholnappelle vallacides, sont reprdserntüuspzu- 
les äüzelles; c'est une image tout orientale.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.