Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1414430
HISTOIRE 
ces allribuls de Pancienne 
tourner au bouffon 1. 
Esyvle, 
on 
les 
faisant 
Il serait imprudent d'analyser avec plus de details 
les priapees egyptiennes; aussi m'en tiendrai-je 
aux planches purement satiriques donnees par le 
docteur Lepsius. Grandville ne les a pas connues, 
et cependant ses meilleures oeuvres, celles de sa 
jeunesse, ressemblent a ces papyrus. iNc soyons 
pas si tiers de nos decouvcrtes et de nos inventions: 
presque toutes elles sont dessinees, sculptees", de 
crites il y a trois mille ans. 
Certaines peuplades de la Grece etaient particu- 
liercment sareastiques: on le verra par quelques 
statuettes; mais il etait plus difficile de constater 
ce rire plastique chez les Assyriens et chez les 
Egyptitzns. 
En l'absence du texte explicatif de hl. Lcpsius, 
un jeune savant qui, je liespere, approfondira 
cette question du comique en Egypte, la fecon- 
tlera et nous donnera sans doute par _la suite 
un beau memoire sur ce sujet, a bien voulu se 
charger d'interpreter ces papyrus: 
a Le musee "egyptien de Turin, dit M. Theotlttlc 
Deveria, possede les debris d'un papyrus on l'on 
f Karukezzz, le Polichinelle de l'O1'ient, sur lequelje reviens dans 
le chapitre consacre? ä Priape, est, par ses vices, sa grotesque 
allure et sa grossieretä sensuelle, le proche parent de l'illustre 
Punch, plus accentue encore duns sa gaiele cunsidä-rable que le 
Polichinelle franqais.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.