Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1414403
m; LA CARICATURE ANTIQUE. 17 
L'homme, de tout temps, a ri comme il a pleure. 
Il a souffert des grands, il a voulu s'en venger. As- 
syriens, Chinois, Persans, Grecs, Romains, Gaulois, 
Franeais, Allemands, Anglais, sont tous agites par 
les memes passions. Qu'on lise Padmirable roman 
de  ou Gil Blas, le Chariot {l'enfant du 
roi Soudraka, ou Mercculet, on retrouve dans Plnde, 
en Chine comme en France, les memes vices, et leur 
representation par le theäitre et par le roman. 
La majeste du roi Sardanapale ct des grands 
sphinx de Bhamses ne mlempeche pas de reporter 
les yeux vers les habitudes domestiques des peuples 
assyriens ct egyptiens; et, quelle que soit l'impo- 
sante solennile que les statuaires de Pantiquite 
aient imprimec ä leurs monolithes, j'attends les 
revelations de la science pour confirmer qulAssy- 
riens et Egyptiens ont ri de leurs maitres et d'eux- 
memes, qu'il slest trouve un ciseau et un pinceau 
pour consacrer ce sentiment du comique et de la 
raillcrie. 
DL-jü Wilkinson1 s'est attachä ä rendre les moeurs 
fumiliärcs du peuple ügyptien; et si la statue 
gTccque de la Femme ivre dont parle Pline est per- 
duef, on trouve trace de pareilles repräsentatinns 
dans les peintures dgyptiennes.  
' Wilkixrson, Alarmers and cusloms oflhe ancien! Egyplialzs. 
ÜPOS, 1357, le ml. in-S". 
Lon-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.