Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1414338
10 
HISTOIRE 
fagons d'obtenir le comique, et on est reduit, apres 
avoir etiulie ce qui pousse au rire, a demeler les 
enseignements que contient le rire lui-meme. 
Un aventurier italien, qui se donnait le nom de 
Vabbe Domascene, publia, en 1562, un Traite ou 
 il classe les (llVCFS temperamenls des hommes 
(VÜIJPÜS la maniere dont ils rient  
Hi, hi, hi, indique des dispositions melaneoliipies. 
He, he, he, symptolne (l'un temperament. phlegma- 
lique. 
Ho, ho, ho, est particulier aux gens sanguins. 
'I'out ingenieuse qu'elle soit, cette methoile de 
classer les temperaments n'a pas pFÜYfllll dans la 
science IIIÜtllCHlÜ, et je lui prefilre les croquis sui- 
vants d'aprüs le Trfiitä des Ris de Jouhert, a qui je 
reviens : i 
a An Pespece des hommes il y ha autant de yisziiges 
ililferans qufil y ha de figures au monde; autant de 
iliversitez tant au parler que ä la vois, et autant de 
divers ris. Il y an. ha que vous diries quand ils rient 
que ce sont oyes qui sifflent et (Paulresque ce sont 
des oysons gromelans. Il y en ha qui rapportent au 
gemir des pigeons ramiers ou des tourterelles an 
leur viduite; les autres au chat huant, et qui au coq 
dttnde, qui au paon; les autres resonnent un piou 
pion a mode de poulets. Des autres, on diroit que 
c'est un cheval qui hanit, ou un ane qui lirafit, ou 
"n P0110 qui grunit, ou un rhien quijzippe ou qui
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.