Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1417324
DE 
LA 
CARICATURE 
ANTIQUE. 
509 
Encapuchonne et couvert d'un camail dont les 
sculpteurs du moyen fige affuhlaient les figures de 
moines des cathedrales, le singe semble la carica- 
ture de quelque personnage dont il a emprunte le 
vetement; cet encapuchonnemenl, on le retrouve 
au musee de Moulins, affecte presque toujours a 
une figurine malicieuse qui demande quelques ex- 
plications. 
Parmi les nombreuses sculptures gauloises en 
argile trouvees en differents endroits de la France, 
on remarque des figures epanouies et souriantes, 
representees en buste et dont la bonne humeur 
constitue la principalevanalogieq car, du cote de 
l'ajustement ainsi que de la chevelure, des va- 
riantes tres-singulieres existent : tantot le crane 
est nu comme un ver, tantot il est orne d'une 
chevelure olvmpienne semblable a la perruque du 
grand siecle; d'autres tetes encapuchonnees font 
penser a ces gais enfants de choeur gardant avec 
peine aux offices la gravite sous leur camail, et 
qui, a peine retires dans la sacristie, oublient l'e- 
glise pour devenir de francs espiegles. 
Le premier potier qui modela ces joyeuses figu- 
rines crut ne pouvoir mieux exprimer la gaiete que 
par la physionomie d'un jeune garcon, alors que ni 
la maladie, ni les soucis,des affaires, ni l'ambition 
n'ont deflore ces jolies bouches TOSGS SLIP lesquelles 
seules peut s'atteler un franc rire.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.