Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1417306
DE 
LA 
CARICATURE 
ANTIQUE. 
507 
crepitztmque ventris in convivio emitteizdi, n edit dont 
se sont pre0ccupes mediocrement a toutes les epo- 
ques les animaux et le singe en question. 
Me trompe-je dans mes conjectures? Je suis tout 
pret a l'avouer, l'application presque constante des 
pattes surle masque des singes se remarquant dans 
la plupart de ces figurines.  
Comme aussi, maintenant que jfai analyse et 
compare les statuettes corinthiennes et gauloises, 
il se peut qu'elles representent des choses graves 
dont le sens nous echappe. 
Tout ce queje sais, c'est queje ne sais rien, le met 
favori de Socrate, pourrait servir d'epigraphe aux 
ouvrages d'erudition. A peine cinquante ans ont 
passe, dcja mille detailsnous sont inconnus qui 
etaient familiers a nos grandüneres; que scrae-ce 
quand il s'agitd'etudiei1 les moeurs et les monu- 
ments des Gallo-Romains? Et quelle seconde vue, 
quelle science inductive, quelle erudition, quel 
scepticisme, quels soubresauts d'intelligence, quelle 
agilite dans les idees sont indispensables pour lais- 
ser de cote l'opinion d'hier, accepter celle (l'au- 
jourrPhui et ftairer celle que les decouvertes de de- 
main apporteront! a 
ll est pourtant de ces ligurines trouvees dans di- 
vers pays, 51 Lyon, en Auvergne, en Bourgogne et 
dans l'Allier, qui semblent offrir un rapport plus 
direct avec la satire. 
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.