Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1417270
301 
HISTOIRE 
des lions, des chevaux, des chiens, des coqs, des 
sauterelles, des rats qui, grace a des circonstances 
accidentelles, prirent place au rang des dieux : ainsi 
un loup, ayant saute a la gorge d'un voleur qui 
voulait s'emparer des tresors du temple dlEphese, 
fut fondu en or et place des lors dans le monument 
comme une divinite protectrice. 
Ne se peut-il que le singe, par un evenement par- 
ticulier, ait participe aux honneurs rendus aux ani-. 
maux par les Romains et les Gaulois? Faut-il voir 
dans le masque du singe et dans sa parente avec 
l'homme une cause dlexclusion d'un Pantheon ou- 
vert a presque toute Pechelle des etres? 
Question que je m'adresse sans pouvoir la re- 
soudre. 
Un autre fait curieux est l'analogie entre les 
figurines gauloises de singes et celles des memes 
animaux, dues sans doute aux sculpteurs corin- 
thiens. 
On voit au musfae du Louvre, dans les galeries 
Campana, une vitrine congacräe ix la repräsenlation 
des animaux. Au milieu de la gravitd de ces hütcs 
eclate la malice simiesque. 
Les uns portent leurs petits sur les bras; d'autres 
font un abat-jour de leurs pattes, et il est ä remar- 
quer que la plupart de ces figurines sont mouchetäes, 
signe dämtiquite absolue, les ceramistes primitifs 
s'etant naivement imagines que ce mouchetagc
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.