Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1417268
DE 
LA 
CARICATURE 
ANTIQUE, 
505 
Que ferais-je des bras du singe? se demandait 
le ceramiste gaulois. 
Il les croisait. Quand il etaitfatigue de croiser les 
bras des singes, il s'appliquait a combiner des mou- 
vements simples qui n'allassent point contre les lois 
de ses moules naifs. TFant bien que mai, l'ouvrier 
ajustait un des bras du singe sur le coeur comme un 
orateur parlant de a son pays a la Chambre ; n ou il 
appuyait le menton de l'animal dans le creux de sa 
patte, en faisant un philosophe grave; ou, ia main 
sur les yeux, il donnait l'image d'un predicaleup 
qui se recueille. 
f? x y 
0'  
ÄK iltiaaffmAg 
Et dejä ce singe qui se recueille offrait, rien que 
par le renversement de sa nature, quelque chose de 
plaisant, si toutefois le comique fut poursuivi par le 
modeleur. 
Entre autres figurines trouvees dans les tom- 
beaux gallo-romains, on remarque des eolomlires; 
production dans un album de soixante-treize planches, et cette 
exception meme, appliquee 51 une deesse, donne 51 croire quäun 
ceramiste chercha un moyen extraordinaire pour tirer dc ce moule 
51 deux pieces une figure consacree.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.