Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1417253
502 
HISTOIRE 
jambes actives. Brandir la lance, courir, lancer 
des javelots, lutter, sont des aictes mouvementes 
que l'art n'arrive ä traduire qiüen pleine possession 
de ses moyens. 
Qu'on montre une figurine gauloise ä un ouvrier 
mouleur et il en donnera immediatement Pexplica- 
tion. 
Les moules de figures gallo-romaines de singes 
trouves dans llAllier temoignent que ces argiles 
nüätaient pas modelees a un seul exemplaire. 
Or, tout etant primitif chez ces peuples, le moule 
etait primitif; par la pauvrete de l'outillage du 
mouleur, l'animal etait condamne a une certaine 
immobilite. Deux pieces, procede deja complique, 
suffisaient : une pour la face de devant, l'autre pour 
celle de derriere. 
Des bras et des jambes en action eussent exige 
le moulage de nombreuses picces d'un raccord dif- 
ticile. Une statuette reprcsentant un homme qui 
court demande parfois cinquante pieces qui sladap- 
tent les unes aux autres. Il ne fallait pas que les 
figurines de singes otfrissent de ces repäres qui 
constituent l'art des mouleurs modernes : dlou la 
tranquillite forcee de la plupart; des figurines gau- 
loises, femmes, hommes, dieux et animauxi. 
4 On peut objecter certaines figures du musäe de Moulins 
dont les bras, moulds 511m1, äajusluiuut au corps aprbs coup; mais 
ces tigures sont rares. M. Tudot n'en donne qu'une seule re-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.