Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1417213
298 
HISTOIRE 
DE 
LA 
CARICATURE 
ANTIQUE. 
une sorte de respect olympien, ils descendent eux- 
memes dans Parüne de la satire. 
Slil faut en croire un artiste moderne qui avait 
sollicite de M. de Lamartine la permission de faire 
sa caricature, celui-ci aurait repondti ; (c Qu'en ne 
comprenait pas qulil vint a llesprit d'un homme 
sainement organise la pensee de defigurer son sem- 
blable; que, ce faisant, datait insulter la Divinitä, 
Dieu ayant fait Fhomlne a son inzage; que pourtant 
le dessinateur pouvait agir a son egard comme 
bon lui semblerait. n Sa physionomie, ajoutait le 
laoete, appartenait au ruisseau comme au soleil. 
Le caricaturiste, qui, d'apres les lois actuelles, 
etait oblige de demander au poete la permission 
de faire grimacer ses traits, avait peut-etre un me- 
diocre talent satirique; mais le poete sletant donne 
au public, "le public avait le" droit de faire connai- 
tre ses sentiments, et, quoiqulil sättaquat au pacte- 
soleil, je donne raison au caricaturiste-raisseau. 
 Parmi les monuments preeieux de la collection 
Campana, on remarque un buste double, dont les 
deux tetes accolees sont taillees dans un mal-me bloc 
de marbre. Ce sont les masques de Sophocle et d'Ari- 
stophane que Pantiquite a reunis ensemble a jamais. 
Par la, les anciens ont montre leur admiration 
pour le genie grave et le genic satirique. 
Honorons nos Sophocle ; gardons-nous de bäillon- 
ner nos Aristophane.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.