Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1417139
290 
HISTOIRE 
ner cela a Cornelius Tacitus. Dans le cinquieme li- 
vre de ses Ilistoires, racontant la guerre contre les 
Juifs, il remonte a la naissance de ce peuple. Apres 
avoir parle a sa maniere de son origine, de son nom 
et de son culte, il rapporte que les Juifs sortis, ou, 
comme il le veut, bannis de Hfgypte, manquant 
(l'eau dans les vastes deserts de lltrabie, et epui- 
ses de soif, ayant trouve des sources par le moyen 
de quelques aines qu'ils suivirent... adorerent 
_en reconnaissance l'image d'un animal semblable. 
C'est de la, je pense, qu'on a presume que nous, 
dont la religion est voisine de celle des Juifs, nous 
adorions un pareil simulacre. n 
A ce propos le P. Garucci a dit: a On comprend 
quel sens cache peut avoir la monstrueuse image, 
qui mele au culte du Crucifix cette fable d'une tete 
däine... Je suis convaincu que la parodie du paien 
mauvais plaisant s'explique fort bien en admettant 
qu'il voulut tourner en derisionPadoration d'un dieu 
cruciüe, sans oublier la calomnie de la tete d'ane 
sauvage qu'il appliquait au culte des chretiens. n 
On voit aujourd'hui au musee Kirclier, a Home, 
le morceau de pierre detache du mur d'un jar- 
din, sur laquelle etait grave le dessin satirique 
contre le Christ, qui se rapporte a la defense d'0c- 
tavius et de lertullien. 
Alexameize (adore Dieu, telle est la traduction de 
la legende qui ne prete a aucun doute. Le chretien
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.