Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1414268
ou LA CARICATLERE ANHoLfi; 5 
et les iuanieres, qui ne soulevent point l'indignation 
morale et nejettent point l'aine humaine daDS CUÜC 
lnelaucolie quünspire la depravation. n 
Dcscartes attribuait les causes du rire fi de pelilS 
malheurs ou plutot 51 de legers accidents ; et il dit 
dans son livre des Passions : 
a La derision ou moquerie est une espece de joie 
melee de haine, qui vient de ce qu'on apergoit 
quelque petit mal en une personne quton en pense 
etre digne : on a de la haine pour ce ma], on a de 
lajoie de le voir en celui qui en est digne ; et lorsque 
cela survient inopinement, la surprise de l'admi- 
ration est cause qulon seclate de rire, suivant ce 
qui a etc dit ci-tlessus de la nature du ris. Blais ce 
mal doit etre petit ; car, s'il est grand, on ne peut 
croire que celui qui l'a en soit digne, si ce n'est 
qulon soit de fort. mauvais naturel, ou quion lui 
porte beaucoup de haine.  
Tout le (llXelltllllclDC siecle vit dans les causes du 
rire une sorte de contraste, un manque dlhurmo- 
nie : llablie Le Batteux, lord Kames, Beattie, Men- 
delssohn, Esclieinburg, Eberliard, Floegel 1. 
Jean-Paul Richter rfetait pas du meme avis : 
a Le rapprochement des choses les plus (fllSSGIHÄ 
hlables ne lait pas toujours rire : quels sont en effet 
les rapprochements de choses heterogwänes qui ne 
1 
Lduu Dumont, 
Voir 
Des causvs du rire, 
1802, 
Iiurund,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.