Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1417037
HISTOIRE 
(lcla peut tromper des yeux inexerces; mais le 
caractere des lignes fait que je tiens ä mon premier 
sentiment, rfayantpas a craindre les querelles ar- 
cheologiques qui tirentreprocher au P. Garucci, lors 
de la publication de son ouvrage, d'avoir attribue 
a des enfants la plupart des graffiti traces au stylet 
sur les murs de Pompei.  
Avec les dessins (Penlants, les plus interessants 
sont les souvenirs diamoureux. Depuis Pecorcc d'ar- 
bre dans laquelle sont ereusecs de tendres initiales 
qui dcjour en jour skagrandissent, pendant qu'he- 
las! au contraire, l'amour va sans cesse dimi- 
nuant, que de monuments couverts de dates, de 
souviens-toi, düzntrelacements de chiffres et de- 
vises ! 
Du dessin suivant, [race sur une muraille de Pom- 
pei, le P. Garucci dit : 
a Psyce dans un coeur dont le sein inlerieur est 
forme par les lignes sinueuses de llY. Cet embleme 
instructif el gracieux se prele ä plusieurs commen- 
taires: Psyche. est mon coeur. L'expression grecque 
eux-n etait rendue par les Romains vita. 
a Quid jurat ornato, 
ovnato procedcre, 
vita, 
capillo, 
ücrit Propercefcl estici, ä mes yeux, le sens le plus 
naturel et le plus simple. n 
Celui qui aime confie son secret ätout ce quilen- 
toure, aux hommes, aux oiseaux, 51 la brise. Tout
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.