Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1417026
DE 
LA 
CARICATURE 
ANTIQUE. 
279 
On joue la grandeur, on monte sur des echasses 
pour representer Pheroique, on feint le passionne : 
des paroles sonores, de grands gestes, des eclats 
de voix, de longues periodes, peuvent dans tous les 
arts tromper momentanelnent le public; mais la 
naivcte, voila ou echouenl; les natures les plus sub- 
tiles.  
Un enfant aura voulu retracer sur les murs de 
Pompei Ta figure d'un triomphateur, couronne de 
laurier, qu'il admirait sur son char. De la noblesse 
des traits il a tire un nez grotesque; du front il a 
fait [une plate continuation du nez, comme l'oeil 
s'est change en oeil de perroquet, slecartant outre 
.mesure (ainsi font tous les enfants) de la racine du 
nez  
Si ce portrait n'etait pas naif, il faudrait en com- 
clure qu'un peintre, pour mieux se deguiser, aurait 
imite la facon de dessiner des enfants. Et, ainsi a 
couvert, de meme qu'un faussaire qui ecrit de la 
main gauche, il eut retrace sur les murs, sans etre 
inquiete, la caricature dlun conquerant. 
1 Tüpffer avait eludie avec un grand soin les preaniers essais de 
profils traces par les enfants, et il en donna divers specimens dans 
son Essai: a Si cette figure est moins stupide que la premiere. 
(lit-il en comparant. divers Lypes, cela tient principalement 51 ce que 
ifai diminue Pecartelqent des paupieres et approche l'oeil du nez. n 
Ailleurs, dans diverses physionomies, 011 apparait (1 un caractere 
commun de hetise, n Tüpffer montre que ce caractere a tient au 
trait le plus analogue qu'elles aient entre elles, savoir la forme de 
l'oeil et la place qu'il occupe. n
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.