Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1416967
DE 
L A 
CARICATURE 
ANTIQUE. 
275 
lcs grands, de pitiü pour les faibles, qui font de la 
caricature un art chrätien. 
Christianisme et caricature, ces deux mols sem- 
hlent jurer.  
Quelle est la doctrine qui, rappelant l'homme a 
sa misere, lui montrait son humilite, lui faisait 
prendre en pitie grandeur, fortune, beaute, et lui 
criait sans cesse que son corps forme de poussiere 
devait retourner en poussiere? Et quel art depouilla 
l'homme de ses vains ornements, et se plut a mettre 
en saillie par Pexageration sa bassesse, ses vices, ses 
passions? La caricature, servant a son insu la doc- 
trine chrelienne. 
La caricature devint une arme que tour a tour 
chaque parti employa. Ce fut quelquefois une arme 
utile, quelquefois une arme dangereuse, qui fait 
comprendre la repugnance de Goethe pour Pegrati- 
gnure inutile, la raillerie irretlechie, le sarcasme 
mince et cruel, d'accord quelquefois avec les dela- 
tours et les bourreaux. 
Sous le rogne dääuguste, Jesus apparut tout ä 
coup, simple, noble, majestueux. Et on prcssentit 
quel rolc l'inconnu allait jouer dans llhumanito. Il 
elait vaincu, et il ne fut pas epargne, car ses enne- 
mis sentaient quluucunc force ne pouvait brider sa 
parole victorieuse. lldisaitä ceux qui Pentouraient: 
a Aimez-vous les uns les autres. n Et on le Con- 
(lülnfla, mais on ne put condamner sa doctrine,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.