Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1416926
DE 
LA 
CARICATURE 
ANTIQUE. 
269 
aut ex 
aut 
anima, 
ex factis, am, en: iis quaz sunt extra 
posita. n  
(Les rires naissent [ou sortent] du corps de celui 
dont nous parlons, ou de son esprit, ou de ses ac- 
tions, ou des choses qui sont hors de lui [et a son 
entour]  
Imperfections du corps, defauts d'esprit, moeurs, 
passions mauvaises, habitudes, vices, accidents de 
naissance, condition, fortune, sont des sources ou 
s'alimente volontiers la caricature. 
A propos des surnoms grotesques dans Panti- 
quite, Ciceron disait : a Zllateries onmis ridiculorzzm 
est in istis vitiis quar sunt in vita humana. n  
(Toute la matiere des ridicules est dans ces vices 
qui sont dans la vie humaine.) 
Et ailleurs encore: a On rit beaucoup en voyant ces 
images ou l'on devine presque toujours une diffor- 
mite ou quelque defaut du corps avec une ressem- 
blance plus laide. n (Cic., de OraL, Il.) 
Mais la veritable caricature est dans les poetes 
du temps, dessinee quelquefois comme par un Dau. 
mier. Je ne puis lire certain passage de Menandre 
sans penser a un Turcaret moderne que des crayons 
satiriques ont poursuivi pendant trente ans sous 
doutes les formes, dans sa vanite comme dans ses 
habits, dans son interieur comme dans son exte- 
rieur. Le beau portrait que ce fragment de llilenan- 
dre, hurine comme par l loutil diun graveur en
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.