Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1416919
208 
HISTOIRE 
dant toujours idealilse leurs modeles, et, meme en 
figurant des monstres fantastiques, ils ne se sont 
pas ecartes entierement du beau. Leurs centaures, 
par exemple, sont de beaux hommes entes sur de 
beaux chevaux. Si parfois ils ont voulu exprimer la 
laideur, ils se sont attaches a la rendre terrible, evi- 
tant qulelle parut zlegoütaizte. D'ailleurs, les rares 
exemples antiques se reduisent a Fexageration de 
quelques traits de la face, et la face dans une figure 
nue n'a qu'une importance secondaire.  
a En relisant ce qui preeede, ajoute M. Merimee 
dans une note, je me suis rappele un laassage de 
Lueicn (Dialogue du Menteur) ou il est question 
d'une statue difforme; mais l'exemple n'est pas 
concluant puisqu'il slagit d'un portrait, celui (le 
Pilicus, capitaine corinthien, par Deinetrius qui 
le representa avec un gros ventre et des veines 
enllees. n 
En effet, la caricature, a Petat rudimentaire chez 
les artistes de Tantiquite, est souvent plus nette- 
ment indiquee parle poete que par le peintre. 
a Tu as Panic boiteuse comme le pied; la nature 
a fait de ion exterieur l'image parfaite de {on inLe- 
rieur, D est une epigramme de Pallas sur un boiteux. 
Ainsi en deux vers apparaissent le physique et le 
moral dlun de ces personnages difformes dont Quin- 
tilien disait : 
a Risus 
oriuntur 
dicimzzs, 
ex cor-pore ejus in quem
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.