Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1416909
DE 
CARICATURE 
ANTIQUE. 
267 
et avec leurs derniers 
sifflelnenis 
s'en va leur der- 
souffle. 
nier 
a Que 
l'on 
mette 
maintenant 
CES 
deux 
(BUV PBS 
d'art l'une en face de llautre! Il n'y a la ni parodie 
ni travestissement; il y a deux objets naturels pris 
l'un en haut, l'autre en bas, mais tous deux traites 
par un maitre dans un style egalement eleve; c'est 
un parallelisme par contraste; chaque oeuvre isolee 
plait, et, reunies, leur effet est frappant. n 
Goethc ne parle ici que de sujets familiers. Le 
sculpteur grec qui reproduisait ces animaux ne 
cherchait pas a faire acte de parodie ni de carica- 
ture; en ceci il plaisait a Goethe que blessait Fidee 
de caricature ou de parodie. 
Ce grand esprit si large et si iecond, quisänteres- 
sait a toute manifestation artistique, regimbait 
contre le satirique. Et pourtant, quoique, äPepoque 
ou parut ce morceau sur la Parodie chez les (anciens, 
Goethe ne put connaitre les richesses que soixante 
ans de fouilles ont arraehees a la terre, son opinion 
a du poids, et l'homme de genie avait pronostique 
presque juste. Sauf de rares exceptions, les Grecs 
conserverent la serenite dans leurs moindres objets 
d'art. 
a Un peu moins scrupuleux que leurs maitres les 
Grecs, dit M. Merimee 1, les Rpmains ont cepen- 
Notes (l'un voyage dans le midi de 711 France (185:
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.