Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1416896
266 
HISTOIRE 
dence et de degradation pour un peuple. Au con- 
traire, chez les Grecs, la puissance de l'art relevait 
la grossierete, la bassesse, la brutalite, et ces ele- 
ments, en opposition radicale avec le divin, peu- 
vent alors devenir pour nous un sujet (Petude et 
(le contemplation aussi interessant que la noble 
tragedie. 
a Les masques comiques des anciens qui nous 
sont parvenus ont une valeur artistique egale a celle 
des masques tragiques. Je possede moi-meme un 
petit masque comique, en bronzc,_ que je n'echan- 
gerais pas contre un lingot en or, car chaque jour 
sa vue me rappelle la hauteur de pensee qui brille 
dans toutes les oeuvres que nous ont laissees les 
Grecs.  
a Ce qui est vrai de la poesie dramatique est vrai 
egalement des beaux-arts; en voici des preuves : 
a Un aigle puissant (du temps de Myron ou de 
Leusippe) vient de s'abattre sur un rocher, tenant 
dans ses serres deux serpents ; ses ailes sont encore 
en mouvement, il seinble inquiet, car sa proie sia- 
gite, se defend eontrc lui et le menace; les serpents 
s'enroulent autour de ses pattes, mais leurs langues 
pendantes indiquent leur {in prochaine.  Une 
chouette s'est posec sur un mur; ses ailes sont rap- 
prochees, elle serre ses griffes dans lesquelles elle 
tient plusieurs souris a moitie mortes; celles-ci en- 
roulent leurs queues autour des pattes de l'oiseau,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.