Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1416831
200 
HISTOIRE 
traits, comme il arrive trop souvent en iconogra- 
phie, etaient däclares mensongers t 
Ainsi tout mon plan etait dctruit. 
J 'avais pense a donner un court apcrcu de l'ana- 
tomie du laid, et a faire ressortir que la laideur est 
utile aux hommes en vue, la silhouette tourmenter: 
de leurs traits entrant plus profondcment dans les 
yeux du peuple que la laeautc. 
Il me semblait facile de prouver par des exem- 
ples modernes, qu'a tout homme celebre, fut-il d'un 
aspect severc, la malignite petrit un masque comi- 
que qu'il gardera jusque par dela le tombeau, et 
que cette image satirique de sa personne sera pour 
la poslerite sa meilleure enseigne. 
Il me restait encore a dire que la physionomie 
dont la nature avait dote Socrate servit particulie- 
rement sa reputalion, les lignes etant enjtbstilue 
contradiction avec la regularite grecque. 
Et voici que ces nombreuses pierres antiques 
quion croyait rcpresenter Socrate, ne sont plus que 
des masques siläniques ou bachiques. 
Ma premiere idee fut dc jeter au panier les 
epreuves du precedent chapitre. Cela eüt etc heroi- 
que ; cela me sembla dur.  
Puis je songeai a indiquer, dans une note, ainsi 
que je l'avais fait a propos de Phedre, les de- 
mentis que donne ä tout instant Perudition mo- 
derne.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.