Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1416766
DE 
L A 
CARICATURE 
ANTIQUE. 
255 
Ce fut cet espritde reformateur qui dechaina tant 
d'ennemis contre le philosophe ; avec Aristophane 
tous les poetes comiques criblerent Soerate de rail- 
leries. Ce bonhommeRichard qui ne parlait que par 
apologues, ce paysan du Danube qui, par la llilmllltl- 
rite de ses comparaisons, plaisait tant aux cordon- 
niers et aux harengeres, ne put se couvrir de sa 
popularite pour echapper aux sarcasmes du thea- 
tre. Qu'on slimagine un Dupin lmrlaut de culture 
ou (Yepargne a ses compatriotes les paysans de la 
Nievre, et revenant avec ses gros souliers a la ville 
ou llattendent les malices des caricaturistes. 
Tcxplique par le respect des uns, les railleries 
des autres cousues aux projets de reforme de So- 
crate, les masques symboliques et satiriques que 
Pautiquite nous a laisses du philosophe. 
Ainsi que pour tous les grands esprits la face 
de Socrate donnait prise a la curiositc publique, 
memc a la charge, temoin le portrait du philoso- 
phe que fait Alcibiade dans le Banquet de Platon: 
a Je dis d'abord que Socrate ressemble tout a fait 
a ces Silenes qu'on volt exposes dans les ateliers 
des statuaires... Je dis ensuite que Soerate res- 
semble parliculieremeut au satyre Marsyas. Quant 
t1 Pexterieur, Socrate, tu ne disconviendras pas de 
la ressemblance. n 
On a trouve de nombreuses pierres gravees dont 
le sens est indecis. Ce sont des juxtapositions de
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.